Liens sociaux Chercher Menu de connexion utilisateur
Outils

Goacher Tuning Guide

Steve Goacher tuning guide

Flying Fifteen Tuning Guide – Steve Goacher

Entretien des voiles

Ne jamais laisser les voiles battre sans nécessité. Rouler soigneusement grand-voile et génois en évitant de secouer les plis qui peuvent se former. Forcer sur les faux plis d’un tissu neuf et raide risque d’en abîmer la trame. Laisser les lattes en place pendant la saison et rouler bien parallèle aux lattes. Pendant les périodes prolongées de non utilisation, relâcher les lattes pour détendre les élastiques. Il est conseillé de rincer les voiles pour en enlever le sel avant stockage.

Réglage du gréement – Réglage des barres de flèche – Symétrie des barres de flèche – Quête de mât – Tension des haubans – Calage latéral du mât – Position du pied de mât – Ecartement des haubans

Cf. tableau de réglages.

Points d’écoute de génois

Nous recommandons deux écartements, le plus intérieur pour les petits airs. On pourra utiliser aussi l’écartement intérieur dans le médium mais uniquement à des moments où on a besoin de caper au maximum.

Ecoute de GV

Nous recommandons un point d’écoute à l’arrière de la bôme, et une démultiplication 2:1 avec un retour d’écoute au centre de la bôme. La longueur de la patte d’oie doit permettre de parfaitement centrer la bôme, avec le sommet du triangle en sortie de poulie (de l’ordre de 130 cm).

Réglages de génois

Les positions de l’écoute de génois sont indiquées dans le tableau de réglages. Le décrochage des penons de chute doit être constamment surveillé.  

Dans les petits airs, les 3 brins de laine du bord d’attaque doivent flotter ensemble. Pour obtenir cela, on ajuste la tension d’écoute en: 

  • déplaçant le chariot vers l’avant tout en choquant l’écoute. Cela donnera de la puissance mais on pointera moins haut.
  • tandis que déplacer le chariot vers l’arrière nécessitera de border l’écoute pour que les brins de laine flottent correctement. Dans ce cas, le bateau pointera plus haut mais avec moins de vitesse.

Dans la brise, on évacue le trop-plein de puissance du génois en déplaçant le chariot vers l’arrière et en bordant plat. La pression du vent ouvrira automatiquement le haut du génois tandis que sa base sera maintenue plate par la tension de l’écoute. Rappelez-vous que si on augmente la quête de mât le point de drisse du génois recule, son point d’écoute s’abaisse et sa chute s’ouvre. Le point de tire de l’écoute doit être ajusté en conséquence. Pour régler l’écoute de génois, il est vital de surveiller sa chute dans la fenêtre de grand-voile. Border refermera la fente et aura tendance à faire décrocher le penon de chute. Pour pointer haut, naviguer à la limite du décrochage donnera les meilleurs résultats. Si la brise monte, le haut du génois aura tendance à se creuser et à renvoyer dans la GV. En acquérant une bonne vision du comportement de la voilure, on comprend à quel moment relâcher la tension du gréement pour ouvrir le haut de la voile – ce qui va correspondre au moment où on est surventé en permanence.

Rappelez-vous que dans les vents légers à modérés faire du cap s’obtient grâce à une fente étroite et une chute qui se ferme vers la grand-voile. Tandis que lorsqu’on devient surventé le meilleur cap s’obtient en minimisant la traînée et la dérive, par le relâchement du gréement et l’augmentation du vrillage (twist).

Réglages de GV

Le bas de la grand-voile doit être maintenu proche de la ligne centrale dans le petit temps. Dans ces vents légers, le hale-bas doit être molli et l’écoute de GV réglée pour que le penon du haut flotte bien. Quand barreur et équipier sont assis au vent l’écoute peut être bordée pour que ce penon du haut ne flotte que partiellement. Quand l’équipier et le barreur commencent à être au rappel, prenez un peu de hale-bas. On peut laisser la bôme 5 cm sous la ligne centrale s’il y a du clapot, sans vrillage (twist) excessif. Quand on devient surventé, on commence par reprendre du hale-bas. On laisse la bôme partir sous le vent pour bien conserver le bateau dans ses lignes. Par mer plate la bôme ne devrait aller que jusqu’à la moitié de la largeur du bateau, et jusqu’à sa la largeur par mer formée. Si ces mesures sont insuffisantes pour conserver le bateau dans ses lignes, il faut augmenter le cintre.

Cintre de mât

On applique du pré-cintre si l’équipier est sous le vent ou au centre du bateau. Au-delà, calez le mât droit tant que vous n’êtes pas surventé (cela a pour effet de tendre la chute de GV pour avoir la puissance max et faire du cap). Quand vous êtes surventé par intermittence, relâchez de la cale et prenez progressivement du hale-bas. Quand vous êtes surventé en permanence, soulagez le gréement et ajustez la cale pour réguler la puissance.

Le gréement vous paraîtra beaucoup plus réactif et facile avec une tension réduite. Pensez à remettre de la tension si le vent mollit, sinon la puissance et le cap en souffriraient.

Au portant

• Le barreur maintient l’assiette du bateau et s’avance dans les petits airs pour sortir le tableau arrière de l’eau. Surveillez les turbulences du sillage.

• Gouvernez lentement, essayez d’amener le bateau dans la bonne direction avec une barre douce et de l’appui.

• N’oubliez pas de continuer à ajuster le génois - ne le laissez pas décrocher.

• Enroulez le génois quand sa chute renvoie dans la GV.

• L’équipier ajuste la hauteur du tangon pour obtenir un friselis régulier du bord d’attaque du spi, qu’il faut conserver! Un bord d’attaque qui ne frise pas est presque certainement trop tendu.

• Amenez le tangon le plus possible au vent sans créer de distorsion de la voile.

Au portant de façon générale, un mât le plus droit possible donne la meilleure vitesse. Augmentez la cambrure de la GV en mollissant la bordure, tout en évitant de déventer le spi. Quand on est surventé au largue, il faut diminuer la puissance de la GV pour conserver le centre vélique sur l’avant. Reprendre la bordure, sans hale-bas, et remettre du pré-cintre. Barreur et équipier doivent être le plus en arrière possible pour conserver le safran dans l’eau.

Réglage des barres de flèche

Mât

Pied de mât au tableau

Surface du mât au hauban

Angulation des barres de flêche

Selden Epsilon

 

3860 mm

425 mm ancien génois

430 mm nouveau foc

165 mm ancien génois

180 mm nouveau foc

Superspars M2

Selden Alto

ou équipage < 160 kgs

430 mm

180 ou 185 mm si trop de puissance

 

Tension des haubans

28.5 mesurée sur un tensiomètre Loos 34 (noir) pour du dyform 3 mm, avec l'ancien génois - Tension 29.5 avec le nouveau foc

Quête de mât

Si réglage unique:

760 cm de la bande de jauge au tableau, gréement en tension, sans hale-bas ni pré-cintre.

(une quête excessive sacrifie la vitesse au portant)

Si réglage facile à modifier:

Petit temps 760 cm / Medium 757 cm / Brise 752 cm.

 

 

Steve Goacher - Réglages pour le nouveau foc

REGLAGES GOACHER ADAPTES AU NOUVEAU FOC - SEPTEMBRE 2019

  1. BARRES DE FLECHE
  • Longueur = 430 mm (au lieu de 425 précédemment)
  • Angulation = 180 mm

 

  1. QUETE DE MAT
  • Petits airs = 762 cm
  • Medium = 1 trou en moins = 757 cm
  • Brise = 1 trou en moins = 752 cm
  • Référence : bande de jauge de tête de mât à vit-de-mulet = 625 cm

 

  1. TENSION DU GREEMENT
  • Partir de 28.5 sur le tensiomètre Loos noir (c’est l’ancien réglage), reprendre la drisse de génois de 5 mm supplémentaires et revérifier le tensiomètre (qui devrait se retrouver à 29 ou peut-être 29.5, chiffre exact à confirmer)
  • Steve garde désormais plus de tension dans la brise qu’avec l’ancien génois :
    • Dans les petits airs, il lâche 35 mm pour mollir le guindant
    • Dans la grosse brise, il lâche 25 mm pour aider à ouvrir le haut de la GV

 

  1. RAILS D’ECOUTE DE FOC
  • Positionnés immédiatement derrière le support de taquet coinceur, à le toucher et en pied de la partie inclinée du caisson (ou à la rigueur au sommet de la partie verticale)
  • Steve a comme réglage de base : poulie d’écoute de génois à 265 cm du point d’ancrage de l’étai, cf. sa photo, et il règle entre 5 et 9

 

  1. ETAMBRAI/MAT
  • Quand le gréement est sous tension, sans cale ni cintre la face AR du mât doit se trouver naturellement à 20-25 mmm de la face AR de l’étambrai

 

  1. RENTREUR DE FOC
  • Voir détails et photos dans l’article "Nouveau foc vs ancien génois, revue de détail".

 

 

Steve Goacher tuning table - New gib

 

Steve Goacher tuning table - Old genoa

 

Retour au sommet